Tri de bétail

Dans le sud de l'Europe, ce sont traditionnellement des gardiens à cheval qui s'occupent du bétail. Ceux-ci doivent non seulement conduire le troupeau entier, mais aussi séparer une bête (pour la castrer, la marquer, pour trier le troupeau, etc.). L'épreuve du tri de bétail simule ce travail: une bête choisie à l'avance doit être séparée du troupeau et amenée dans un enclos.

Selon la WAWE, le tri de bétail est une épreuve basée sur le temps, le cavalier ayant 3 minutes au maximum pour trier une bête et c'est le plus rapide qui gagne. Pour ce faire, le cavalier dispose d'une équipe de trois assistants. Selon la WAWE, un espace de 80m x 30m au minimum est exigé. Dans nos contrées, il y a moins de place à disposition, ce qui accroît la pression sur le bétail et donc aussi le facteur de stress. C'est pourquoi en Suisse, l'épreuve est divisée en deux parties, une technique et une basée sur le temps. Le résultat final du tri de bétail est obtenu par la moyenne des classements dans les deux épreuves. L'épreuve technique complémentaire a pour but non seulement d'encourager un travail respectueux avec le bétail et le cheval, mais aussi de lui donner une note. Dans ce cadre, il s'agit d'éviter un stress pour le bétail et le cheval et de montrer un tri de bétail harmonieux.